Eric Roux Fontaine

Oeuvres de l'artiste

Eric Roux Fontaine

Biographie

eric roux fontaine portrait par didier bizet

AU PAYS DES MERVEILLES DE ROUX FONTAINE

DE LA METAPHORE A L’ONIRISME

Le Monde selon Roux-Fontaine apparaît comme une invitation au voyage rêvé à la découverte de ce qui reste de nos images et de nos émotions lorsque l’on croit finalement avoir tout oublié. Longtemps photographe, un temps plasticien, voyageur impénitent et mélancolique grave, l’artiste peut se réclamer du droit-devoir de l’absence. Avec en filigrane onirique à son parcours post-surréaliste cette pensée du poète T.S. Eliot : « Nous ne cesserons pas d’explorer et la fin de notre exploration sera d’arriver là où nous sommes partis et de connaître l’endroit pour la première fois. »
Dans une rare harmonie-fusion des formes, des couleurs et du geste, voici que tout se mêle dans un vertige émotionnel lié à notre moi le plus profond. A la manière picto-littéraire d’un Alberto Savinio, Roux-Fontaine s’engage avec abandon dans le chemin vertigineux du souvenir. Et viennent les épousailles des éléments du rêve. L’eau, l’absence, la mélancolie, les animaux, la lune, les jardins extraordinaires et les forêts magiques, jusqu’aux fêtes foraines inoubliées par les vertus de l’enfance. Jusqu’aux poètes convoqués pour le voyage ultime. Celui des réminiscences. James Joyce et Bob Dylan. Thomas Edward Lawrence et John Keats. Christina Rossetti et Gabriele D’Annunzio. Étrange rendez-vous d’émotions libératrices liées chez le critique comme chez le spectateur attentif à l’écriture spatio-temporelle d’une peinture cultivée.

eric roux fontaine atelier

Dans la lumière diffuse de l’ailleurs apparaissent des images complexes comme autant de postures liées aux souvenirs ou aux vestiges. Cette manière de représentation est liée immanquablement à la dimension psycho-poétique d’une œuvre marquée par la référence aux vestiges oniriques d’un temps qui fut ou sera le nôtre.
Un autre Monde vient ou est venu. Pour une autre vérité. Une autre musique. Au cœur de ces jardins extraordinaires, longtemps, longtemps après que les poètes ont disparu.
Je ne sais pas si Roux Fontaine a connu Charles Trenet, mais ils auraient pu être compagnons de voyage.

Salvatore Lombardo
Écrivain, historien d’art, éditeur, fondateur de la revue Art Sud

eric leroux livre neverlandscape - 1

Suivez-nous sur instagram
Curabitur elementum commodo non risus. Praesent amet, diam