Francine Van Hove

Oeuvres de l'artiste

Francine Van Hove

Biographie

Francine Van Hove est née à Paris en 1942.

De 1959 à 1962, elle reçoit une formation intensive en dessin et anatomie artistique dans le cadre de la préparation du Professorat de dessin et arts plastiques pour les lycées et collèges. Nommée au Lycée de Jeunes Filles de Strasbourg, elle n’y exerce qu’un an et demi, le temps de réaliser que ce métier ne lui convient pas. Elle démissionne alors de l’Education Nationale pour rentrer à Paris et, dans un complet isolement et à tâtons, mettre au point la technique picturale classique et les thèmes intimistes qui caractérisent son art.

Elle expose régulièrement depuis 1971.
Abondante, l’oeuvre de Van Hove, dessins, pastels, peintures, figure dans des collections privées dans le monde entier. Comme on peut le constater sur Internet et les réseaux sociaux, elle fait l’objet d’un véritable culte.

Francine Van Hove

« Je ne dessine et ne peins que sur le motif, c’est-à-dire avec des modèles vivants en ce qui concerne les personnages et in situ en ce qui concerne les décors, intérieurs d’appartement ou paysages, et je ne conçois pas d’autre méthode, toute contraignante qu’elle soit. Je travaille au moins cinq ou six heures par jour tous les jours, tant que la lumière est bonne. Je mets deux ou trois mois en moyenne pour faire un tableau. Je commence toujours par dessiner le ou les personnages, c’est-à-dire des attitudes. J’attache une importance fondamentale aux gestes et aux mouvements du corps. La plupart de mes tableaux reposent uniquement sur cela : l’intérêt esthétique d’un geste de tous les jours ou d’une attitude aux résonances antiques. Beaucoup de ces attitudes ont été imaginées avant, et même notées dans un “cahier d’idées“ au moment où elles m’ont traversé l’esprit. Je demande ensuite aux modèles, à plusieurs successivement en général, d’essayer ces gestes, d’improviser autour.

La recherche d’une attitude peut prendre plusieurs séances de pose. Il arrive aussi assez fréquemment que mes modèles fassent des propositions créatives.

Leur talent corporel est de toute façon décisif dans tous les cas de figure. Mes modèles jouent un rôle considérable dans ma vie de peintre. Elles sont obligatoirement très différentes de moi qui pourrais être leur mère et n’ai jamais eu leur teint lumineux de toute façon, mais elles doivent avoir des attitudes les plus proches possible des miennes afin de me permettre de m’identifier à elles. C’est moi qui dors quand elles dorment, c’est moi qui tiens le bol où elles s’apprêtent à boire du café, c’est moi qui lis leur livre. Nous partageons surtout la même impression d’être seule et tranquille dans l’intimité de mon appartement ou de mon jardin à la campagne.

Une fois l’attitude mise au point en dessin, je lui suis extrêmement fidèle, même si je dois changer d’échelle ou intégrer le personnage à un groupe ou à un intérieur que je dessine également avant. Mes thèmes sont limités en nombre et n’ont rien d’intellectuel. Pour l’essentiel, il s’agit de moments de bonheur simple et un peu nostalgiques où le temps semble suspendre son vol.

Il ne faut pas demander à ma peinture de porter témoignage sur un monde cruel, ni d’exprimer l’angoisse inhérente à la condition humaine.
Je peins contre l’angoisse justement, pour aider à vivre.

EXPOSITIONS PERSONNELLES

  • 1978 – Galerie Morantin-Nouvion, Paris
  • 1982 – Galerie Alain Blondel, Paris
  • 1984 – Galerie Alain Blondel, Paris
  • 1986 – Galerie Alain Blondel, Paris
  • 1987 – FIAC. Galerie Alain Blondel, Paris
  • 1989 – Galerie Alain Blondel, Paris
  • 1991 – Galerie Alain Blondel, Paris
  • 1993 – Galerie Alain Blondel, Paris
  • 1995 – Galerie Alain Blondel, Paris
  • 1997 – Galerie Alain Blondel, Paris
  • 1999 – Galerie Alain Blondel, Paris
  • 2000 – Villa Beatrix Enea, Mairie d’Anglet
  • 2001 – Galerie Alain Blondel, Paris
  • 2003 – Galerie Alain Blondel, Paris
  • 2005 – Galerie Alain Blondel, Paris
  • 2007 – Galerie Alain Blondel, Paris

PRINCIPALES EXPOSITIONS DE GROUPE

  • 1981 à 1994 – FIAC, Paris
  • 1982 – Foire Internationale de Chicago
  • 1983 – 1984 – International Art Expo, Stockholm
  • 1985 – Musée Paul Valéry, Sète
  • 1986 – Arte Fiera, Bologne, ICAF, Los Angeles, Galerie Hartcourts Contemporary, San Francisco
  • 1988 – IGI 88, New York
  • 1989 – Lineart, Gand
  • 1989 – 1990 – Exposition France-Japon, Tokyo, Kyoto, Osaka
  • 1989 – « Le patio en Septembre », Mairie d’Anglet
  • 1990 – Salon de Mars, Paris, Lineart, Gand
  • 1991 à 1994 – Salon de Mars, Paris
  • 1993 – ArtMiami, Miami
  • 1994 – « Jardins d’été », Galerie Alain Blondel, Paris, 3e et 4e Triennale « Les nouveaux pastellistes »
  • 1998 – ArtChicago, Chicago
  • 2000 – Salon « Pavillon des Antiquaires et des Beaux-Arts », Paris
  • 2016 – Galerie L’Oeil du Prince
Suivez-nous sur instagram
dolor. Phasellus leo. Nullam Aliquam ultricies eleifend amet, mi, vulputate, Aenean